You are currently browsing the Articles du Web category
Displaying 1 - 3 of 3 entries.

Gare à l’huile de palme !

  • Posted on février 28, 2012 at 10:28




C’est sous ce titre qu’est paru un article instructif chez Doctissimo. En voici un extrait :
En raison de son faible coût, l’huile de palme est de plus en plus utilisée dans l’alimentation : céréales, margarine, crème glacée, biscuits, pains industriels… Pourtant, ses effets sur la santé font débat.

Extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile, essentiellement cultivés en Asie du Sud-est et en Afrique Centrale, l’huile de palme est une huile végétale qui se cache dans de nombreux aliments de la vie quotidienne.

huile palme Gare à lhuile de palme !Couramment utilisée dans la cuisine africaine et asiatique, l’huile de palme fait également le bonheur des industriels européens. Si bien que cette huile végétale à la base peu coûteuse devient inaccessible pour les populations locales. « C’est un vrai problème car les autochtones ont besoin de cette source de matière grasse. Ils n’en font pas une surconsommation donc l’impact santé est mineur surtout que parallèlement, ils ont une alimentation riche en végétaux et pauvre en viande et en autres sources d’acides gras saturés » déclare le Docteur Laurent Chevallier, médecin nutritionniste, auteur du livre « Les 100 meilleurs aliments pour votre santé et la planète »(Editions Fayard 2009).

Une huile végétale riche en acide gras saturés

Au lieu de se demander « Où se cache l’huile de palme ? », peut-être devrions-nous raisonner inversement, à savoir : « Où ne se cache-t-elle pas ? » tellement cette huile végétale est présente dans notre alimentation : plats cuisinés, chips, céréales, pâte à tarte, pâtisseries… L’huile de palme est partout ! « Selon les apports nutritionnels conseillés, nous ne devrions pas dépasser 25 % d’acide gras saturés dans notre alimentation quotidienne. Mais sachant que cette huile est très souvent utilisée dans la préparation des plats industriels, la plupart des personnes vivant en occident ont un apport totalement excessif en acides gras saturés » poursuit le Docteur Chevallier.

« Consommée en trop grande quantité, l’huile de palme peut augmenter le taux de cholestérol (NDLR : et notamment du « mauvais » cholestérol, le LDL-cholestérol) dans le sang et entraîner des risques cardiovasculaires car elle est très riche en acides gras saturés, plus que le saindoux ! » explique le médecin. Quant à ceux qui évoquent sa richesse en vitamine E, il faut savoir que l’huile de palme telle qu’on la trouve en Europe perd l’essentiel de ses vitamines lors du raffinage.

Un bon consommateur est un consommateur averti !

Difficile de trouver la mention « huile de palme » sur les étiquettes des produits industriels car les marques préfèrent rester vagues et se contentent le plus souvent d’une simple mention « huile végétale ». En général, lorsque le type d’huile n’est pas précisé dans la liste des ingrédients, il y a tout lieu de croire qu’il s’agit d’huile de palme.

Lire la suite…

P.S : Débriefing sur le forum !

Régime DUKAN : Et après ?

  • Posted on février 26, 2012 at 23:15

capture2 Régime DUKAN : Et après ?Chères régimeuses,

Vous l’aurez sûrement compris, ici on privilégie le rééquilibrage alimentaire (efficace à long terme) sur les régimes à la mode (souvent inefficaces, sinon nuisibles à long terme).

Au hasard, de mes balades sur la toile, j’ai découvert un ebook mis gratuitement à disposition ; donc, le but étant de vous aider à vraiment perdre du poids (sans le reprendre dans quelque temps), je ne résiste pas à l’envie de vous le faire découvrir. Vous y trouverez une étude sur les « rechutes après DUKAN », mais aussi des conseils de nutritionnistes bienvenus .

Alors pour découvrir le cadeau du jour, cliquez ici. Et comme toujours, on partage sur le forum !

Votre admin’ préférée

 Régime DUKAN : Et après ?

Le docteur Dukan a tort : arrêtez les régimes amaigrissants !

  • Posted on février 20, 2012 at 21:30

capture Le docteur Dukan a tort : arrêtez les régimes amaigrissants !Article de J-Philippe ZERMATI pour Le Nouvel Obs :

Aujourd’hui, l’obésité est le résultat de plusieurs facteurs. Qu’ils soient biologiques, psychologiques ou encore environnementaux, une chose est sûre, le traitement de l’obésité est des plus difficiles. Une autre est tout aussi certaine, l’obésité se caractérise plus par la difficulté de maigrir que par la facilité de grossir.

Régime amaigrissant et aggravation du surpoids

Dans son rapport sur l’évaluation des régimes amaigrissants, l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) épingle tous les régimes, équilibrés ou non, et dénonce les risques de déstructuration du comportement alimentaire et l’aggravation du surpoids qu’ils provoquent.

Toujours selon cette étude, aucun régime, équilibré ou non, ne permet une perte de poids durable. Parmi ceux autrefois prescrits par le corps médical, le régime aux conséquences les plus lourdes fut sans doute le régime hyperprotéiné, celui-là même actuellement préconisé par Pierre Dukan.  (…)

Quand la nourriture est notre meilleure ennemie

Dans 80% des cas, les personnes déclarent manger souvent sans faim sous l’effet de leurs émotions, dont, par ordre décroissant, l’ennui, l’anxiété ou le stress, le sentiment de solitude, la colère ou l’énervement, la fatigue, le sentiment de se sentir dépassé ou confus et la culpabilité. Dans la plupart des cas, l’arrêt des repas est marqué par un arrière-goût de culpabilité (19,47%), un sentiment d’échec (13,81%), l’absence de volonté (13,56%), la honte (11,60%), le désespoir (9,56%), l’impuissance (8,05%) ou l’angoisse (5,38%).

Les candidats à la perte de poids sont donc pour la plupart des habitués des régimes et de la reprise de poids et ne savent plus comment maigrir. Ils en ont gardé une mauvaise estime de soi, un sentiment d’échec personnel et de manque de volonté. Ils pensent pouvoir améliorer cette estime de soi en perdant enfin du poids.

Parmi eux, on trouve beaucoup de mangeurs émotionnels. La nourriture est pour eux à la fois une source de réconfort et une source de stress supplémentaire. Ils souffrent autant de leur surpoids que de la relation qu’ils entretiennent avec la nourriture qu’ils décrivent comme leur meilleure ennemie. Leurs attentes concernent la perte de poids, mais ils souhaitent tout autant retrouver une relation apaisée avec la nourriture.

Lire la suite…

P.S : On en reparle sur le forum !


 Le docteur Dukan a tort : arrêtez les régimes amaigrissants !