Le docteur Dukan a tort : arrêtez les régimes amaigrissants !

  • Posted on février 20, 2012 at 21:30

capture Le docteur Dukan a tort : arrêtez les régimes amaigrissants !Article de J-Philippe ZERMATI pour Le Nouvel Obs :

Aujourd’hui, l’obésité est le résultat de plusieurs facteurs. Qu’ils soient biologiques, psychologiques ou encore environnementaux, une chose est sûre, le traitement de l’obésité est des plus difficiles. Une autre est tout aussi certaine, l’obésité se caractérise plus par la difficulté de maigrir que par la facilité de grossir.

Régime amaigrissant et aggravation du surpoids

Dans son rapport sur l’évaluation des régimes amaigrissants, l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) épingle tous les régimes, équilibrés ou non, et dénonce les risques de déstructuration du comportement alimentaire et l’aggravation du surpoids qu’ils provoquent.

Toujours selon cette étude, aucun régime, équilibré ou non, ne permet une perte de poids durable. Parmi ceux autrefois prescrits par le corps médical, le régime aux conséquences les plus lourdes fut sans doute le régime hyperprotéiné, celui-là même actuellement préconisé par Pierre Dukan.  (…)

Quand la nourriture est notre meilleure ennemie

Dans 80% des cas, les personnes déclarent manger souvent sans faim sous l’effet de leurs émotions, dont, par ordre décroissant, l’ennui, l’anxiété ou le stress, le sentiment de solitude, la colère ou l’énervement, la fatigue, le sentiment de se sentir dépassé ou confus et la culpabilité. Dans la plupart des cas, l’arrêt des repas est marqué par un arrière-goût de culpabilité (19,47%), un sentiment d’échec (13,81%), l’absence de volonté (13,56%), la honte (11,60%), le désespoir (9,56%), l’impuissance (8,05%) ou l’angoisse (5,38%).

Les candidats à la perte de poids sont donc pour la plupart des habitués des régimes et de la reprise de poids et ne savent plus comment maigrir. Ils en ont gardé une mauvaise estime de soi, un sentiment d’échec personnel et de manque de volonté. Ils pensent pouvoir améliorer cette estime de soi en perdant enfin du poids.

Parmi eux, on trouve beaucoup de mangeurs émotionnels. La nourriture est pour eux à la fois une source de réconfort et une source de stress supplémentaire. Ils souffrent autant de leur surpoids que de la relation qu’ils entretiennent avec la nourriture qu’ils décrivent comme leur meilleure ennemie. Leurs attentes concernent la perte de poids, mais ils souhaitent tout autant retrouver une relation apaisée avec la nourriture.

Lire la suite…

P.S : On en reparle sur le forum !


 Le docteur Dukan a tort : arrêtez les régimes amaigrissants !

Laisser un commentaire